Le mensonge de la pause fiscale

François Hollande a affirmé, le dimanche 15 septembre dernier, que les deux seules hausses d’impôts pour les ménages en 2014 seraient la baisse du plafond familial et l’augmentation de la TVA au 1er janvier 2014.

Le Président de la République oublie les nombreuses hausses d’impôts d’ores et déjà annoncées :

  • Augmentation de 0,3 points de cotisations retraites des salariés;
  • Fiscalisation de la majoration de 10% pour les retraités ayant 3 enfants (1,7 milliards d’euros d’impôts en plus pour les ménages) ;
  • Suppression de réduction d’impôts pour enfants scolarisés (500 millions d’euros d’impôts de plus pour 5 millions de ménages) ;
  • Suppression de l’exonération fiscale concernant les assurances complémentaires (1 milliard d’euros d’impôt de plus pour 13 millions de français) ;
  • Augmentation de 3,8 à 4,5% des droits de mutation à titre onéreux pour les départements, ce qui coûtera entre 500 millions et 1,3 milliards d’euros selon les décisions des conseils généraux.

Tout cela s’ajoute aux 33 milliards d’euros d’impôts votés en 2012 et 2013.

Le Président de la République a donc menti aux Français en affirmant que les impôts n’allaient pas augmenter en 2014. Il a d’ailleurs été … recadré par son Premier Ministre qui a affirmé que le ralentissement de l’augmentation des impôts n’interviendrait qu’en 2015, ce qui signifie qu’il n’y aura pas de pause fiscale.

Nous devons drastiquement baisser les impôts et les dépenses de l’Etat dans un moment où les Français ont connu, pour la première fois depuis plusieurs décennies, une baisse de leur pouvoir d’achat.