L’investissement de Gérard Mangel pour les mines d’argent salué

Président de l’Association pour la sauvegarde des mines d’argent de La Croix-aux-Mines, Gérard Mangel s’est vu décerner la médaille de l’Assemblée nationale. Une distinction qui vient récompenser son implication dans le milieu associatif.

Par Vosges Matin

Gérard Mangel a reçu la médaille de l’Assemblée nationale des mains du député Gérard Cherpion.

Samedi en mairie, c’est en présence de Gérard Cherpion, Caroline Privat-Mattioni, Stéphane Demange, Jean-Marie Lalandre, Annie-Marie Barth et Jean-Yves Auzène, que s’est tenue l’assemblée générale de l’Association pour la sauvegarde des mines d’argent de La Croix-aux-Mines (ASMAC).

2021, « année rentable »

« Je débuterai cette séance avec une pensée pour le peuple ukrainien ainsi que pour les bénévoles de l’association qui nous ont quittés, note Gérard Mangel, président de l’ASMAC. Depuis deux ans, en raison de la pandémie, nous n’avons pu nous réunir pour l’assemblée générale. Malgré tout, 2021 fut une année rentable, nous avons reçu de nombreux visiteurs notamment des familles. Pour cette nouvelle année, nous sommes heureux d’accueillir deux nouvelles recrues, Maxime Pouillard et Piérig Deiler. Après une petite formation, ce dernier rejoindra notre équipe de guides. » Le bilan financier énoncé par Gérard Lecomte a été approuvé à l’unanimité.

Des projets pour 2022

Comme chaque année, l’ASMAC entretiendra les chemins de promenade et l’espace muséographique. Sur rendez-vous, des sorties sur les sentiers des mines, accompagnés par des guides de l’association, sont envisagées.

La peinture de « La salle des pendus » sera refaite par les bénévoles et la peinture extérieure de l’espace muséographique va débuter avec une entreprise locale.

Une manœuvre avec les sapeurs-pompiers locaux dans la mine Saint-Joseph est à l’étude.

Pour conclure cette assemblée, Gérard Cherpion a remis la médaille de l’Assemblée nationale ainsi qu’un livre sur les horloges à Gérard Mangel, en remerciement de son investissement dans le milieu associatif. « La succession au poste de président de l’ASMAC après Gilbert Gabourel n’était pas facile, mais Gérard Mangel a poursuivi le développement de l’activité avec succès, souligne le député. Une des forces de cette commune est son tissu associatif qui est très dynamique. »